Prenez soin de la nature pour notre avenir – Victor Hortaschool Evere

Home/Alimentation, Déchets, Energie, Transversal/Prenez soin de la nature pour notre avenir – Victor Hortaschool Evere

A propos du projet

Durant deux années, les élèves du deuxième cycle, section Bureau, de l’école Victor Horta se sont concentrés sur l’environnement. Grâce au programme Comenius de la Commission européenne, les élèves ont collaboré avec trois autres écoles européennes à la création d’une plus grande prise de conscience de l’environnement et à sa protection.

Comenius est un programme de la Commission européenne qui fait partie du ‘Lifelong Learning Programme’ (LLP). Il offre une aide financière à des projets spécifiques en maternelle, primaire et secondaire. L’objectif des projets Comenius est de promouvoir la citoyenneté européenne auprès des jeunes et du corps enseignant, par le biais d’une collaboration transfrontalière autour d’un thème donné.

L’école Victor Horta à Evere est une école secondaire professionnelle à discrimination positive, qui compte presque exclusivement des élèves allochtones. L’école a déjà trois projets Comenius au compteur. L’un de ces projets portait sur l’environnement et a été baptisé « Nurture nature for our future » (Prenez soin de la nature pour notre avenir). Ce projet, qui s’est déroulé de 2011 à 2013, a été le fruit d’une collaboration avec trois écoles partenaires, dont une en France, une en Italie et une en Pologne.

APPRENDRE AUX ELEVES A PRESERVER LA NATURE

Notre environnement subit de nombreuses pressions. L’une des solutions consiste à faire prendre conscience à la jeune génération de la gravité du problème.

La nature est essentielle à la survie de l’homme et des animaux. Et pourtant, on ne cesse de la détruire, délibérément ou non La beauté de la nature disparaît en grande partie à cause de l’industrialisation et de la croissance démographique dans les villes. La pollution est un problème mondial qui influence la santé de nombreuses personnes. Les changements climatiques dus au réchauffement de la planète constituent un autre problème auquel nous sommes confrontés.

Par le biais d’un projet intensif, l’école Victor Horta voulait attirer l’attention de ses élèves sur la nature et les aider à découvrir ce qu’ils peuvent faire pour la protéger. Elle entendait aussi les sensibiliser aux problèmes environnementaux et leur faire découvrir des approches et des projets existants en matière de développement durable. En amenant ce projet au niveau européen, les élèves ont appris dans la foulée à connaître d’autres cultures et ont pu améliorer leurs compétences sociales.

ACTIVITES ETENDUES A TOUTE L’ECOLE

Le projet s’adressait aux élèves et enseignants de la section Bureau du second cycle, et s’étendait à toutes les branches afin d’avoir une approche la plus vaste possible. Les élèves ont fait le tour de l’école et ont noté des remarques positives et négatives en lien avec l’environnement, ils ont visité une habitation passive et ont interrogé des gens de chez Natuurpunt.

Après quelque temps, le reste de l’école a également été impliqué dans le projet. Durant la ‘Semaine européenne de la Réduction des Déchets’, les élèves ont bu de l’eau du robinet à la pause de midi au lieu de boissons sucrées, ils ont bricolé des boîtes à tartines, ont confectionné des bacs à herbes aromatiques et des bacs à compost, ont organisé une collecte de vieux vêtements et de jouets, et ont visité un magasin de seconde main.

L’action annuelle de la ‘Journée du Gros pull’ a une nouvelle fois été l’occasion de les sensibiliser à l’environnement. Il y a eu un quiz sur l’environnement, des élèves ont remplacé d’anciennes ampoules par des LED et ils ont raccordé un réservoir d’eau de pluie.

Grâce à son implication pour l’environnement, l’école a reçu de Bruxelles Propreté des poubelles pour les PMC et pour les papiers et cartons. Les élèves ont réalisé des affiches pour illustrer quels déchets doivent aller dans quelle poubelle. Pour ce faire, ils ont utilisé des illustrations des déchets les plus fréquents dans l’école.

Dans le cadre des cours de cuisine, les élèves ont par ailleurs aménagé un jardin didactique pour les légumes et les herbes aromatiques et les élèves de mécanique ont construit une poubelle originale et un aplatisseur de canettes. Les élèves de la section Soins de santé se sont armés de peinture et de pots de fleurs pour rendre l’école plus fleurie.

RENCONTRE AVEC LES ECOLES PARTENAIRES

Les élèves du deuxième cycle, section Bureau, ont en outre pu profiter des rencontres avec les trois écoles partenaires à l’étranger. Six élèves différents ont eu chaque fois l’occasion de voyager à l’étranger dans le cadre du projet Comenius. Pour certains d’entre eux, c’était la première fois qu’ils prenaient l’avion ou qu’ils voyageaient dans un autre pays que le pays d’origine de leurs (grands-)parents.

Lors de ces rencontres internationales, les activités furent passionnantes et instructives. L’éventail était assez large: regarder des extraits de vidéo et rédiger des questions sur le sujet sur le blog, visiter une station d’observation des marées, une serre et un incinérateur, participer à une promenade guidée dans la nature et à une excursion à vélo. Les élèves ont aussi réalisé des bijoux, des vêtements et autres accessoires avec des déchets et ils ont organisé ensuite un ‘Eco Fashion Show’.

DES RESULTATS VISIBLES

Ce projet a permis aux élèves de comprendre ce que font les gens de différents pays européens pour protéger l’environnement et ils ont appris, tant en théorie qu’en pratique, quelles activités pouvaient aider la nature.

Aussi bien les élèves que les enseignants ont pris conscience des différences culturelles et ils en sont sortis encore plus motivés à étudier, travailler ou voyager en Europe. L’école elle-même est devenue plus verte grâce aux efforts des élèves et des enseignants. Que ce soit le jardin didactique, les bacs à compost, les bacs à herbes aromatiques, les poubelles de tri…, tous ces outils sont toujours utilisés aujourd’hui.

Par ailleurs, les élèves ont développé leurs capacités à travailler en groupe, à communiquer, à planifier, à prendre des décisions et à faire des présentations.

Grâce à ce projet, les enseignants ont pu perfectionner leur connaissance de l’anglais et des médias sociaux et établir un lien avec les parents. Les parents ont été invités à l’école environ quatre fois sur l’année lors de la présentation du projet et pour discuter des voyages. Tant le corps enseignant que les parents et les élèves sont ravis de cette implication accrue des parents dans l’école.

COMMUNICATION: 2 BLOGS

Pour les parties plus importantes du projet, les élèves ont réalisé une présentation qui a été montrée aux autres élèves, aux parents ou aux élèves des écoles partenaires.

Deux blogs ont en outre été créés et tenus à jour sur le thème du projet: http://natureproject.edublogs.org et http://natureproject2.wordpress.com

PIEGES

Un tel projet requiert l’engagement des enseignants porteurs du projet mais aussi des autres professeurs de l’école. En effet, ils contribuent au projet dans le cadre de leurs cours et reprennent les cours des professeurs encadrants chaque fois que ceux-ci partent à l’étranger.

Il est en outre important de trouver une façon de prolonger les initiatives mises sur pied une fois que le projet est terminé. On peut pour ce faire les intégrer dans les cours. C’est le cas de l’entretien du jardin didactique, qui fait désormais partie des cours standard.

L’AIDE EUROPEENNE PORTE DESORMAIS LE NOM D’‘ERASMUS+’

Le programme LLP (et donc le programme Cormenius) a pris fin en 2013. Depuis 2014, c’est le nouveau programme ‘Erasmus+’ qui est en vigueur. Il remplace 7 programmes parallèles et soutient des actions dans les domaines de l’Education, de la Formation, de la Jeunesse et du Sport pour la période 2014-2020.

Le nouveau programme s’inscrit dans le cadre de la stratégie Europa 2020 dont le but est de faire de l’UE une économie intelligente, durable et globale. Dans l’enseignement, l’objectif est de faire baisser l’échec scolaire de 15% à 10% d’ici 2020 et de faire passer le pourcentage des 30 à 35 ans détenteurs d’un diplôme de l’enseignement supérieur à 40%.

 

Disclaimer : Le contenu de ce document relève de la responsabilité exclusive de l’éditeur. Ni la Commission européenne, ni l’asbl EPOS ne peuvent être tenus responsables de son contenu ou de son utilisation.