A propos du projet

Réaliser des économies d’énergie ? L’école du Petit Bois connait le mode d’emploi ! Depuis cinq ans, l’établissement relève le défi en combinant réalisations techniques et sensibilisation des élèves.

Assis dans leur classe, les vingt-et-un élèves de 3e primaire de Laetitia Rouls farfouillent dans leur classeur à la recherche des relevés de température qu’ils ont effectués dans l’école. Benjamin brandit sa feuille : « Mardi 15 février, le thermomètre de certaines classes montait jusqu’à 23 degrés et le jour suivant, il ne faisait plus que 19 degrés car nous avons participé à la journée Gros Pull », explique-t-il, son graphique en bâtons entre les mains.

QUAND « SENSIBILISATION » DANS LES CLASSES…

En effet, depuis plusieurs années déjà, l’école du Petit Bois participe à la campagne « GoodPlanet Actions » menée par GoodPlanet, dont la journée Gros Pull fait partie. Durant cette dernière, l’école diminue le chauffage d’un degré minimum dans toutes ses classes, pour zéro sensation de froid et 7% d’économie d’énergie ! « Cette journée est symbolique et il n’y a vraiment pas de perte de confort thermique pour les élèves », explique Laetitia Rouls qui participe à l’action depuis 5 ans. L’objectif ? Amener ses élèves à prendre conscience de la consommation d’énergie fossile dans leur école et les motiver à changer leur comportement en attirant leur attention sur des gestes simples : éteindre les lumières, fermer les portes, ne rien poser sur les radiateurs, etc. Mais également, organiser un défilé Gros Pull, créer des mitaines customisées, distribuer des boissons chaudes… Pour l’école du Petit Bois, les économies d’énergie sont autant d’occasions de réaliser des activités de sensibilisation qu’ils intégrent tout au long de l’année au sein des cours.

Comment réaliser des économies d’énergie ? 

  • En motivant tous les élèves à changer leur comportement via des gestes simples 
  • En organisant une journée « Gros Pull » : diminuer le thermostat de 1°C, pour zéro sensation de froid et 7% d’économie d’énergie 
  • En proposant des activités sur les énergies renouvelables et l’utilisation rationnelle de l’énergie (Maison des cultures et de la cohésion sociale de Molenbeek en présence notamment de l’asbl Apere : www.apere.org) 
  • En impliquant tous les enseignants pour qu’ils intègrent cette matière dans leurs cours 
  • En recourant aux aides disponibles pour les enseignants bruxellois : l’offre pédagogique de Bruxelles Environnement (www.environnement.brussels/ecoles), la campagne « GoodPlanet Actions » et les outils pédagogiques en ligne de GoodPlanet www.goodplanet.be/goodplanetactions  
  • En rénovant les bâtiments et en profitant de cette phase de travaux pour améliorer la performance énergétique des bâtiments

« La journée Gros Pull vient en complément car les professeurs abordent les enjeux de l’énergie, à différents moments de l’année », explique Dekra Ayari, directrice de l’école du Petit Bois. Toutes les classes travaillent le thème à leur niveau : analyse de documents sur le climat et la météo en 6e primaire ; expériences scientifiques liées à l’effet de serre en 2e et 5e primaires ; lecture d’articles sur les énergies renouvelables en 4e primaire ; application en classe du tri des déchets, des collations saines (fruits de saison, pyramide alimentaire) et d’écogestes dans la plupart des classes ; etc.

En plus des relevés des températures dans les classes, les élèves de 3e primaire ont également réfléchi à leurs comportements en dehors de l’école.

« Entre le 4 et le 12 mars, je me suis engagée à consommer moins d’énergie en évitant de laisser la porte du frigo ouvert », explique une tête blonde, son contrat d’engagement sous les yeux. En outre, lorsqu’elles en ont l’occasion, les quatre enseignantes de 3e primaire emmènent leur classe en-dehors des murs de l’école pour participer à des activités sur les énergies renouvelables et l’utilisation rationnelle de l’énergie. « Je me suis rendue plusieurs fois à la Maison des cultures et de la cohésion sociale de Molenbeek avec mes élèves : c’est l’occasion d’y rencontrer des professionnels (ex : l’asbl Apere) et de faire passer des messages sur ce qui fonctionne bien ou moins bien dans l’école, en termes d’économies d’énergie », explique Laetitia Rouls.

 …VA DE PAIRE AVEC « AMÉNAGEMENTS TECHNIQUES » !

Des années auparavant, plusieurs enseignants avaient été interpellés par les pertes d’énergie causées par la vétusté des bâtiments de l’école. Depuis lors, divers travaux ont été réalisés dans l’établissement. « Ces travaux étaient nécessaires et nous en avons profité pour que les choix effectués soient les meilleurs en termes de performance énergétique des bâtiments », explique Nicodème Lonfils, responsable énergie pour l’administration communale de Molenbeek. Parmi les aménagements techniques réalisés : le remplacement de l’éclairage et l’installation de détecteurs de présence, l’installation de nouveaux châssis et de vitrages haut rendement, la rénovation de l’installation de chauffage (dont les chaudières) et la régulation des groupes de ventilation.

A l’heure actuelle, chaque zone de l’école est contrôlée indépendamment (température et horaire de chauffe) depuis un interface installé dans la chaufferie. « Nous avons également la possibilité de contrôler les paramètres du chauffage (horaires, consignes…) depuis Internet via un contrôle à distance. Les consignes sont généralement sur 21°C dans les classes et 19°C dans la salle de gym. Et logiquement, il ne devrait pas être nécessaire aux occupants de modifier les vannes thermostatiques. »

D’après l’administration communale en charge du suivi, l’école du Petit Bois a réduit en 2012 sa consommation normalisée d’électricité et de gaz de respectivement 44% et 39%. Et dans l’immédiat cela se traduit par un gain de confort pour les élèves et le personnel de l’école, compte-tenu des divers travaux réalisés pour y parvenir. Sensibilisation à l’utilisation rationnelle de l’énergie et aménagements techniques à l’école du Petit Bois, on obtient des résultats !