L’environnement, une thématique thérapeutique – Ecole Escale

L’École Escale, enseignement spécialisé de type 5 implanté à la clinique La Ramée, à Uccle, propose à ses élèves hospitalisé·es d’aborder une série de sujets environnementaux. Dedans, dehors, une multitude de découvertes et réalisations collectives. Au point même, d’influencer le quotidien de la clinique.

Plusieurs fois par an, l’équipe éducative invite la quinzaine d’élèves présent·es à participer à une semaine « Eco-School ». Durant cette semaine, il sera par exemple question de jardinage expérimental, de construction de nichoirs, d’une visite au musée des sciences naturelles et d’un atelier de découverte des bases du tricot.

« Une des particularités de notre école c’est le nombre variable d’élèves qui fréquentent le lycée thérapeutique, souligne Cédric Vanaudenhove, professeur de chimie et de biologie et coordinateur de l’école.  Aussi, les élèves viennent de toute la Communauté française, ce qui donne naissance à de très riches échanges ! » Les adolescent·es ont entre 12 et 20 ans et sont généralement admis·es au Lycée thérapeutique pour troubles alimentaires, troubles relationnels, dépression, tentative de suicide voire phobie scolaire. Certain·es sont également en décrochage scolaire. Leur admission peut se faire pour un mois ou plus à raison de 120 minutes de cours de français, mathématique, langues, histoire-géographie ou sciences par jour. Le reste de l’horaire concerne les nombreux rendez-vous médicaux et le suivi par le personnel infirmier et les éducateur·trices. Mais pas que : activités thérapeutiques manuelles, sculpture, artisanat, débats, créations collectives enrichissent le reste du programme.

C’est dans ce contexte changeant où l’horaire varie chaque semaine en fonction des besoins des élèves et de leur âge, et depuis quatre ans, que l’école Escale est en projet environnement. En septembre 2018, l’école a d’ailleurs été labellisée Eco-schools. Une valorisation et une reconnaissance pour les actions accomplies mais également une motivation pour continuer de plus belle. « A chaque arrivée d’un·e nouvel·le élève, un dossier d’accueil lui est remis, explique Cédric Vanaudenhove. Ce dossier contient les informations concernant la labellisation de l’école, le fonctionnement du bâtiment pour le rendre plus respectueux de l’environnement et les chartes d’utilisation qui y sont liées. Tri des déchets, utilisation des lumières, du chauffage et de l’eau.  Les chartes sont écrites de façon collective et rerédigées régulièrement avec les élèves dans le cadre des cours de langues. Chaque nouvel·e élève est invité·e à la signer. »

Les semaines annuelles « Eco-School » mettent en avant des thématiques environnementales et proposent aux jeunes des sorties sur le terrain ou de rencontrer des intervenant·es extérieur·es. Visite du musée des sciences naturelles, de BELEXPO, de l’exposition Biodivercity, de la ferme pédagogique d’Uccle, projection des films Demain et Tout s’accélère suivie d’un débat, journée d’échanges sur le fairtrade, la production de nos vêtements, l’habitat, les transports, l’agriculture, les pesticides ou encore les déchets. Tous ces sujets font alors l’objet d’un speeddating : à chaque table, les élèves peuvent écrire ce qui les interpelle. Puis, ils et elles délibèrent en table ronde pour identifier les thématiques qui les intéressent et terminer la semaine par une action concrète et collective à mener : création collective d’un plaid en patchwork, d’un déodorant ou d’autres produits de soin, réalisation d’une mangeoire pour les oiseaux en hiver et de paniers en récup’ de papier journal ou encore plantation de pommes de terre en cultures comparées pour tester plusieurs manières de les faire pousser. En chimie, les élèves ont aussi comparé les propriétés physiques des corps purs simples métalliques et non-métalliques en lien avec la thématique des déchets.  

L’école s’est également donné pour objectif l’intégration de ces enjeux dans les pratiques scolaires. Impressions recto-verso, utilisation du papier de brouillon, installation de poubelles de tri, diminution de la consommation d’électricité et de chauffage, gestion des fenêtres, participation à l’action « Gros pull » des GoodPlanet Challenges et installation d’un « mur vert » reprenant des articles d’actualité sur les thématiques environnementales… Autant d’exemples qui témoignent d’un investissement quotidien.

Et les projets ne s’arrêtent pas au cadre stricte de l’école ! En effet, des affiches de sensibilisation ont été placées dans la clinique et celle-ci a installé des poubelles de tri à la demande de l’école ! Les élèves ont également rédigé et adressé un courrier aux responsables de la clinique, dans le cadre de leur cours de français, pour demander la fin de l’emballage systématique des fruits de leurs collations. Ils et elles ont aussi manifesté leur volonté de pouvoir utiliser des gourdes et d’installer un point de collecte de piles usagées. La demande est en cours mais quoi qu’il en soit, la clinique s’est depuis aussi lancée dans l’obtention du Label Entreprise Eco-dynamqiue. Depuis, des réunions d’éco-pilotage permettent d’articuler l’ensemble de ces beaux projets.

Enfin, des nichoirs à oiseaux en collaboration avec un atelier de menuiserie, l’accès à un potager voisin pour les élèves et l’utilisation de papier éco-certifié dans l’école et la clinique sont les actions à venir ! Car faire escale, c’est aussi se mettre en route ‘vert’ le changement !

Hélène Colon pour le Réseau IDée

Partagez le projet sur
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur print
Partager sur email

Trouver un autre projet

  • Par thème

  • Par niveau scolaire

  • Par commune

  • Par mot-clé

Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre navigation.En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l’utilisation. Plus d’info.

Accepter RejeterParamètres

Aller au contenu principal