Opération Ré-création : Ecole La Farandole

 Ecole maternelle et primaire –  340 élèves
 Chaussée Saint-Pierre 193, 1040 Etterbeek
 P.O. : Administration communale d’Etterbeek

Opération Ré-création a pour objectif de transformer les cours de récréation en espaces de jeu et de ressourcement végétalisés, mixtes et de qualité, tout en amenant de la nature rafraichissante dans le quartier.

L’école La Farandole à Etterbeek fait partie des 20 écoles bruxelloises sélectionnées. 

En savoir plus sur le projet Opération Ré-création

Retrouvez ci-dessous le déroulé du projet de cette école.

Avancée du projet
Esquisse 28%
Opération Ré-création_ligne du temps_bubble
Planning du projet

Fil d'actualités

Décembre 2021 : La nature comme espace de jeu, pour plus de bien-être

Pratiquer la nature, la connaître et l’apprécier, c’est aussi faire des élèves les porte-parole de sa préservation.

DES JEUX NATURE POUR LES PRIMAIRES

Pour accueillir les 340 élèves de l’implantation, l’école la Farandole dispose d’une seule cour de récréation, dont les dimensions et l’aménagement limitent fortement les zones de jeu. Seuls les élèves de maternelles bénéficient d’un peu de nature, très encadrée. Pourtant, l’équipe en est convaincue : la présence de la nature est source de bien-être et de responsabilisation.

Peu de nature pour les primaires

Grâce à la mobilisation d’une partie de l’équipe enseignante, les maternelles disposent d’un petit potager de ville en bacs et ont été impliquées dans un projet de végétalisation des abords de l’école. Mais cela ne compense pas l’absence d’espaces verts dans la cour. Côté primaire en particulier, la végétation actuellement manquante permettrait d’apporter un peu de nature dans cet univers très minéral, et beaucoup de bien-être aux enfants qui ont peu d’occasion d’établir ce lien à la nature.

Une forte contrainte de place

Séparé par des bacs à fleurs de la zone des maternelles, l’espace cour des élèves de primaire est largement occupé par le préau qui permet aux enfants de s’abriter en cas de pluie. Il est aussi contraint par la nécessité de laisser libre une voie d’accès pour les véhicules d’urgence et de stocker du matériel (poubelles, barrières). Les paniers de basket et les zones de goal de foot sont les seuls jeux proposés aux primaires, ce qui explique sans doute le grand succès des jeux de ballons et de course.

Jouer dans la nature 

Intégrer la nature est donc aussi le moyen de faire de la cour un espace de détente plus varié, avec des endroits pour se poser et se reposer, discuter ou lire. Au cours de la session de travail, l’équipe a plébiscité des aménagements multifonctionnels pour susciter l’imagination des enfants et leur permettre d’exprimer leur créativité : labyrinthe, chemin en rondins, buissons pour se cacher, cabanes en saules, banc circulaire bois… Et si les bénéfices pour l’enfant sont évidents, ils le sont aussi au niveau collectif. Car, souligne l’équipe, pratiquer la nature, la connaître et l’apprécier, c’est aussi faire des élèves les porte-parole de sa préservation.

Novembre 2021 : Imaginer un projet pour accueillir plus de végétation et d'eau

Nous pensons que quelques espaces verts bien placés dans la cour permettraient de bénéficier d'un environnement plus agréable et plus frais.

Nous croyons fermement aux avantages de l'accès aux espaces verts comme un moyen pour les enfants de s'impliquer dans leur environnement.

DU VERT POUR LIMITER LES PICS DE CHALEUR

A la Farandole, la cour de récréation partagée par les maternelles et les primaires manque d’ombre. Il y a un effet d’ilot de chaleur généré par le sol de dalles en béton et par le préau couvert d’une toiture transparente en polyester, qui agit comme une serre. Au retour des beaux jours, la chaleur est considérable. Le projet de végétaliser la cour est une évidence.

Une chaleur néfaste

Le phénomène d’ilot de chaleur dans les cours d’école est désormais bien connu : de grandes surfaces minérales à faible pouvoir réfléchissant absorbent l’énergie du soleil. Pour éviter que la cour ne se transforme en four et reste un lieu de jeux agréable pour les enfants, il faut des arbres, des zones d’eau et des espaces ombragés. D’autant que l’excès de chaleur accentue la concentration des rejets polluants dans l’air, empêche les enfants de se concentrer et réduit leurs capacités d’apprentissage.

Créer un ilot de fraicheur

Végétaliser la cour de la Farandole permettrait donc de créer un ilot de fraicheur. Les idées ne manquent pas, même avec une grande contrainte d’espace : la plantation de végétation grimpante sur les murs, des revêtements clairs pour améliorer l’albédo du sol, des zones séparées par des petits saules tressés, une toiture verte pour le préau…

Accueillir l’eau

Outre la végétation, la présence d’eau permet aussi de rafraichir l’air dans la journée. A condition qu’elle ait le temps de s’évaporer avant de ruisseler vers les égouts. Et, là aussi, les possibilités ne manquent pas. La plus simple consiste sans doute à intégrer des revêtements drainants (dalles poreuses ou copeaux), pour infiltrer doucement les eaux de pluie et empêcher leur évacuation complète. A la Farandole, on pourrait aussi repenser le circuit qui alimente une citerne à eau de pluie qui a tendance à déborder. Et pourquoi pas rouvrir le Broebelaer, un petit ruisseau couvert qui passe à proximité ? Ou encore intégrer un circuit d’eau ludique ? C’est en tout cas une des options retenues avec enthousiasme par les enfants, comme par les adultes, qui ont planché sur le projet.

Documents de travail

Diagnostic technique
Plan des élèves
Plan des adultes
Synthèse des souhaits
05_Zonage
Zones proposées
05_Plan de programmation
Plan de programmation
34-220127-Priorisation-La_Farandole
Priorisation

Galerie photos

Article écrit par Bee-Com Dies – Virginie de la Renaudie.  ©Crédits photo : Bénédicte Maindiaux.

Aller au contenu principal