Vers l’autonomie – Institut Frans Fischer

Home/Alimentation, Déchets, Eau, Energie, Transversal/Vers l’autonomie – Institut Frans Fischer

A propos du projet

L’environnement et le développement durable font désormais partie intégrante du programme à l’ICT Frans Fischer. Plusieurs sections produisent leur propre jus de pomme, un prof de sciences réalise des fusées à eau, l’équipement électroménager de la section cuisine est peu énergivore… L’école mène par ailleurs un partenariat avec des écoles belges néerlandophones et des écoles marocaines afin de s’échanger les bonnes pratiques.

Dans une école technique, intégrer l’environnement est à la fois facile (ex : il est tout naturel d’envisager un potager pour la section horticulture) et difficile, car les discours théoriques n’ont pas vraiment la cote. Frans Fischer s’est donc concentré sur les applications pratiques, avec succès.

AGIR PARTOUT OU C’EST POSSIBLE

Dans chaque section, dès qu’un geste environnemental peut être fait, il l’est. La section chimie applique le tri des déchets pour évacuer ses déchets chimiques. La section traitement des eaux a créé une petite station d’épuration d’eau. Le centre de technologie avancée travaille sur l’étude des sols. La section artistique a récolté les cannettes utilisées en une semaine et en a fait une grande installation sculpturale, de sorte à sensibiliser les autres à leur consommation. La section horticulture convertit un terrain en potager, elle y cultive des fruits et légumes bios qui sont ensuite utilisés dans les cours de cuisine. « Si ça continue, nous allons vivre en autarcie », se réjouit Madame Schoetens, professeur de morale et coordinatrice des projets environnementaux.

Par ailleurs, des poubelles de tri et des containers sont installés partout dans l’école et chaque section tente de trier au mieux ses déchets spécifiques.

Des contacts enrichissants

  • Bruxelles Propreté, Coren ASBL et Bruxelles Environnement ont aidé au tri des déchets.
  • Simply Food a permis de revoir le menu de la cantine selon les principes de l’alimentation durable.
  • Le Réseau IDée a fourni des outils pédagogiques (dossiers, jeux…) sur les différents thèmes du développement durable afin d’intégrer le sujet dans les cours.
  • La commune rétrocède à l’école l’équivalent des sommes économisées grâce à ses efforts (ex : fontaines à eau) pour investir dans des projets de développement durable, en collaboration avec l’éco-conseillère Adeline Gobert.

PARTAGER LES BONNES PRATIQUES

Depuis quelques années, Frans Fischer participe à un projet européen autour de l’eau et rencontre dans ce cadre des écoles étrangères. L’école mène par ailleurs un partenariat étroit avec quatre établissements de l’enseignement général et technique : deux belges néerlandophones et deux marocains. L’idée est de partager les bonnes pratiques et ce, chaque année autour d’un thème différent. L’année scolaire 2013- 2014 s’est ainsi déroulée autour du développement durable. Les écoles ont reçu élèves et professeurs des établissements partenaires et chacun en est sorti avec des idées nouvelles. « Habituellement, chaque professeur travaille de son côté. Ici, nous pouvons mettre en commun ce que nous faisons », explique Madame Schoetens.

Par exemple, les diverses écoles ont visité un centre de tri des déchets, l’école technique néerlandophone COOVI a donné une formation en chocolaterie aux professeurs de Frans Fischer sur l’emploi du chocolat équitable (qui ne se travaille pas de la même façon que le chocolat « classique »). Par ailleurs, le COOVI fournit à la section horticulture de Frans Fischer les pommes nécessaires à la fabrication de son jus de pomme « maison ». Les pommes sont rétribuées au fournisseur sous forme de jus. Preuve que l’initiative est viable, ce jus de pomme vient de recevoir l’aval de l’AFSCA afin d’être distribué.

DES APPLICATIONS 100 % PRAGMATIQUES

Le tri des déchets a été intégré de façon originale et particulièrement intelligente dans la section éducation physique. Ces élèves suivent notamment un cours d’animation. Dans ce cadre, ils ont créé un « tour du monde » au gymnase sur le thème du tri des déchets. Les élèves de 5e et 6e ont donné leur animation auprès des élèves du premier degré mais aussi dans des classes de primaire. Sans devoir passer par des tirades théoriques sur le sujet, l’enseignement est donc multiple : apprentissage de l’animation d’une part, du tri des déchets d’autre part et ce, auprès de trois groupes d’élèves.

Jeux d’adresse pour dégommer les déchets

Un professeur particulièrement inspiré

Grâce à ses inventions spectaculaires, Monsieur Delannoy, professeur de sciences, a convaincu tous les élèves de l’efficacité des énergies alternatives. À son actif, notamment : une fusée à eau et une petite voiture à énergie solaire qui ont fait sensation lors de la journée portes ouvertes.

ET ENCORE PLEIN DE PROJETS EN COURS

Un professeur agronome formé au vermicompostage va aider à la création d’un compost, qui permettra d’entretenir le potager et d’alimenter la cantine durable. L’école va par ailleurs accueillir des chèvres.

Tous ces efforts en matière d’environnement et de développement durable vont être inscrits dans le nouveau projet d’établissement. L’enjeu sera de coordonner les trois implantations de l’école (qui compte tout de même 130 enseignants), notamment par le biais d’un intranet. Mais Madame Schoetens est confiante : « Nous avons une nouvelle génération d’enseignants qui sont sensibles au sujet et formés pour ça. »

Détails du projet

Niveau :