A propos du projet

FAVORISER LE BIO, EN TIRER DES LEÇONS ET EN PROFITER

Parents et enfants apportent plus de nature au sein de l’école, ils expérimentent la nature en ville et entretiennent ensemble ‘leur’ jardin. De belles baies rouges et de belles joues rouges, du romarin odorant, des contacts par-delà les différences linguistiques, des cours passionnants et des mises au vert : telle est la récolte attendue !

Le projet “nature à l’école” a commencé en 2011, avec le soutien de la Fondation Roi Baudouin (fonds Alain de Pauw). En 2012, un bus rempli d’enseignants, de parents et d’enfants s’est rendu, sous la direction de GoodPlanet, à une visite d’inspiration dans trois écoles vertes de Leuven (De Appeltuin, Hertog Karel, de Zonnewijzer).

Que peut-on y voir ?

L’école compte 3 espaces verts où il y a déjà eu quelques interventions :

1) Les maternelles ont un espace de jeu séparé. En plantant une haie (avec les enfants et les parents) autour du tilleul, on a créé un chouette espace de jeu pour les maternelles.

2) L’école a aussi un jardin. Celui-ci comprend un potager (géré par les 4e), un coin à herbes aromatiques (géré par les 1e), un compost, une aire de jeu (avec des petits chemins et des murets d’escalade, des arbres fruitiers et des petits fruitiers) et un amphithéâtre. En novembre 2012, les parents et les enfants ont construit une hutte et un tunnel en saule !

3) Enfin, il y a l’aire de jeu de l’école primaire. Celle-ci est très caillouteuse. Sous la devise “Notre aire de jeu devient un terrain d’aventure vert!”, un processus participatif a été entamé en mars 2013 avec les parents et les enfants pour concrétiser la verdurisation. Trois mamans ont accueilli chaque classe sur l’aire de jeu. Chaque enfant avait pour mission d’observer l’aire de jeu et d’émettre des idées pour la rendre plus verte. Puis sont venues les étapes de la planification et de la réalisation.

Objectifs :

  • Apporter plus de nature à l’école: la nature pour apprendre et la nature pour jouer.
  • Impliquer parents et enfants dans les différentes phases et les différents aspects de la verdurisation des murs extérieurs de l’école (réflexion, construction, entretien, jeux et utilisation). Le but est d’impliquer activement les parents dans l’école, avec leurs bagages socioculturels variés, et de les amener à se rencontrer par le biais de la nature à l’école. La nature fait du bien aux enfants sur plusieurs plans: physique, psychologique, créativité, santé, etc. La plupart des enfants de l’école n’ont pas de jardin et n’ont que peu de contacts avec la nature.
  • Etablir des liens entre la nature à l’école et d’autres thèmes durables: alimentation saine (soupe aux légumes du jardin), déchets (compostage), eau (utiliser l’eau de pluie), jouer dehors, etc.

Communication

Toutes les activités font l’objet d’un rapport avec photos. Ce rapport est affiché dans le couloir afin que les parents et les enfants puissent le voir. Il est aussi mis sur la page facebook de l’école, et envoyé par mail aux parents et aux enseignants.

Les activités sont annoncées via les canaux précités et une lettre est remise à chaque enfant.

Certaines activités, telles que les journées au jardin, sont annoncées par une grande banderole à l’entrée de l’école. Cela augmente la visibilité et rappelle l’activité le jour-même.

Que se passe-t-il ?

Plusieurs activités ont été organisées pour impliquer activement tant les parents que les enfants.

  • Tous les 3e mercredis du mois, il y a la “journée au jardin” : parents et enfants viennent travailler et jouer l’après-midi au jardin. Les enfants des classes d’accueil participent de temps en temps à la journée au jardin.
  • Deux fois par an, un pique-nique est organisé dans un espace vert bruxellois (Scheutbos, parc du Bempt et Rouge Cloître). C’est un événement agréable, qui permet aux parents de se rencontrer et de découvrir des espaces de jeu verts en ville.
  • Lors de la fête de l’école, des jeux sont organisés dans le jardin.
  • Les élèves de 4e gèrent le potager.
  • Les élèves de 1e gèrent le jardin des herbes aromatiques.
  • Toutes les classes participent au compostage.
  • Lorsque le tilleul est en fleurs, c’est la Fête du tilleul : on boit du thé tous ensemble, fait avec les fleurs du tilleul de l’école, de la menthe et de la citronnelle.
  • L’aire de jeu des primaires est devenu un terrain d’aventure grâce à un processus participatif : les enfants ont suggéré des idées, ont fait une maquette et collaboreront à la réalisation. Pour ce faire, ils travaillent en collaboration avec le conseil des élèves.

Qu’apprennent les enfants ?

Le gain pour la nature et l’environnement : La nature attire la nature. En plantant des plantes indigènes, et en confectionnant des nichoirs et des abris, ils donnent plus de chances aux insectes et aux oiseaux dans la ville. L’école devient ainsi un relais vert dans la ville.

Par ailleurs, ils utilisent autant que possible l’eau de pluie au lieu de l’eau du robinet. L’eau de pluie est déjà utilisée pour les toilettes et des tonneaux à eau de pluie seront également installés dans le jardin.

Grâce au compost et aux (futures) poules, l’école produit moins de déchets. L’école utilise son propre compost et la boucle est bouclée.

Atouts éducatifs

Toutes les activités s’accompagnent d’un volet pédagogique : les enfants savent pourquoi il y a un coin compost, quelle est l’importance du vert dans la ville (pour eux et pour la nature), etc. Ils apprennent aussi à entretenir et à prendre soin du jardin. Ils peuvent aussi apprendre de leurs expériences avec la nature : explorer, observer, expérimenter, s’étonner… et ce au fil des saisons. Les nouveaux éléments acquièrent une place permanente dans la vie à l’école (par exemple une tâche récurrente = aller vider le seau à compost ; les élèves de quatrième sont les maraîchers de l’école, etc.).

La devise : à plusieurs, on est plus forts

L’école travaille en collaboration avec Bruxelles Environnement, Landelijke Gilde voor de moestuin, STIC voor het tuinonderhoud, ABC, Natuurpunt, un maître-composteur, le Contrat de Quartier durable Liedekerke (projet de compost) et GoodPlanet Belgium.