Duurzame en gezonde voeding in de klas – Mater Dei Lagereschool

21 IF_VALO_Alim_Goede Lucht-Doremi_FR2

Projectgegevens

A propos du projet

Durant l’année scolaire 2011-2012, Mater Dei a participé avec les classes de sixième à des projets sur l’énergie en classe. Les troisièmes étaient aussi tentés par un projet environnemental de Bruxelles Environnement et ont choisi de travailler sur le thème de l”alimentation durable’ pour l’année scolaire 2012-2013.

Pourquoi ?

Car nous mangeons tous les jours et même plusieurs fois par jour. Mais quel est l’impact de nos choix alimentaires sur notre planète ? C’est ce qu’ont cherché à savoir les classes de troisième, qui sont passées à l’action.

Déroulement du projet

Les deux classes ont reçu trois matinées de formations gratuites à l’asbl Tournesol. Les thèmes suivants y ont été largement abordés:

Activité 1: Une pomme pour la soif

Cette activité a été conçue comme une exploration basée sur l’histoire “Du verger au jus de fruit’.
Plusieurs briques de jus de pommes ont été sélectionnées et goûtées, les étiquettes ont été analysées, plusieurs variétés de pommes ont été dégustées, etc. Mais peut-être est-ce encore mieux de manger une pomme plutôt que de la ‘boire’ et vaut-il mieux boire de l’eau du robinet pour étancher notre soif ?

Activité 2: Notre école, le monde en petit.

Lors de cette formation, l’accent a été mis sur le repas de midi. Par le biais
d’un jeu, les élèves ont découvert l’impact de plusieurs modes de production sur la santé de notre planète. Ensuite, ils ont imaginé un délicieux repas, respectueux de la santé, de la planète et du bien-être des travailleurs.

Activité 3: En route vers une alimentation durable.

Lors d’une visite d’un potager du quartier, les élèves ont pu voir de leurs propres yeux d’où provient notre nourriture. Ils ont ensuite planté des graines en classe.

Semaine d’action :

S’en est suivi une semaine d’action au cours de laquelle les classes ont choisi d’organiser une journée végétarienne, et de cultiver elles-mêmes de la salade et des oignons en pots. Plus tard dans l’année, ils ont encore travaillé sur l’alimentation et la santé.

Qu’apprennent les enfants ?

Les élèves apprennent quels sont les impacts de leurs choix sur la planète et ses habitants. Quelles sont les conséquences d’un régime riche en viande et en poisson sur les ressources de la planète ? Qu’est-ce que les légumes de saison ? Pourquoi les fruits et légumes provenant de pays lointains sont- ils de moins bons choix ? D’où viennent en réalité nos boissons et nos aliments, et qui est impliqué ? Qu’est-ce précisément que l’alimentation bio ? Les élèves ont cherché des réponses à toutes ces questions.

Les enfants ont appris à comprendre les informations figurant sur l’étiquette et ont pris conscience des astuces de séduction de notre économie de marketing.

Ils sont arrivés à la conclusion que, même si c’est un peu compliqué, ils peuvent agir sur plusieurs choses. Et ce n’est même pas très difficile! Par exemple: manger local et de saison, limiter la consommation de viande et de poisson, opter pour le bio et le commerce équitable, et éviter le gaspillage.

Un autre comportement

A l’issue d’un tel projet, les élèves étaient conscients qu’à côté des choix induits par le budget, le goût et les habitudes, il y avait d’autres aspects. Ils se rendent même compte qu’ils peuvent faire la différence.

Maintenant qu’ils connaissent les efforts fournis par la nature et l’homme pour nous approvisionner en nourriture en ville, ils ont un comportement plus réfléchi par rapport à ce qu’il y a dans leur assiette.

Et en essayant un repas végétarien, ils réalisent que c’est bon (et sain!).

Deel het project op
Share on facebook
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print
Share on email

Zoek een andere project

  • Per Thema

  • Per Niveau

  • Per Gemeente

  • Per trefwoord

Skip to content